Le choix de la rédac'

A Fessenheim, l’heure est à l’inquiétude et à la solidarité. Rencontre avec les syndicats et la population.

Publié le Vendredi 21 Février 2020

Du côté du village de Fessenheim, l’heure est à l’inquiétude et à la solidarité. En soutien aux salariés et aux habitants, l’éclairage public sera éteint cette nuit et des rassemblements sont organisés ce soir et samedi après-midi. L’avenir est toujours incertain pour les salariés. Le slogan « Je suis Fessenheim » circule en ce moment sur les réseaux sociaux, pour rappeler leur opposition à la fermeture de la centrale. Marine Ziss