Le choix de la rédac'

Quel avenir pour la centrale de Fessenheim et quelle reconversion pour le territoire ?

Publié le Vendredi 21 Février 2020

Début de la fin du feuilleton Fessenheim. Alors que l’arrêt du premier réacteur devait avoir lieu à 2 h 30 cette nuit, l’opération devrait être retardée. Des agents de la centrale nucléaire ont affirmé qu’ils ne procéderaient pas à la baisse de charge prévue en début de soirée, étape nécessaire à l’arrêt du réacteur. 

La fermeture programmée de Fessenheim une décision qui s’inscrit dans le cadre du projet du gouvernement de réduire la part du nucléaire de 75 % à 50 % d’ici 2035. Le second réacteur devrait cesser son activité le 30 juin prochain. Le démantèlement du site pourra alors commencer, mais il devrait durer jusqu’en 2040.
Elisabeth Borne, ministre de la Transition écologique et solidaire et Emmanuelle Wargon, secrétaire d’état, se sont rendues ce matin à Colmar pour parler de l’avenir de la centrale et de la reconversion du territoire de Fessenheim. On écoute la secrétaire d’Etat.

Signé en février 2019 un contrat de territoire doit préparer l’avenir économique de Fessenheim. Au programme : 700 millions d’euros d’investissements publics et privés, pour développer les énergies renouvelables et l’aménagement d’une zone d’activité EcoRéna.
La Ministre de la transition écologique a également annoncé la nomination d’un Commissaire à la reconversion du territoire de Fessenheim.