Le tour des cantons du 67

Dépistage du coronavirus et fabrication de masques dans le Bas-Rhin.

Publié le Mardi 26 Mai 2020
  • Pour porter les capacités bas-rhinoises à 8 000 tests par jour, les biologistes ont dû mettre les bouchées doubles. À Strasbourg, le laboratoire vétérinaire du département a réorienté une partie de son activité vers le dépistage du coronavirus chez les humains.
  • Le masque est désormais obligatoire dans les transports en commun, mais aussi dans de nombreux commerces et marchés. Et qu’ils soient jetables ou réutilisables, il en faut un certain nombre afin de pouvoir reprendre une vie normale. Leur fabrication n’est donc pas près de cesser et de plus en plus de structures se lancent.